• Alice Sebold, La Nostalgie de l'ange

    Alice Sebold, La Nostalgie de l'ange

    352 pages

    Résumé :
    Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973.
    « Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie. Ce n'est pas Mr. Botte qui m'a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C'est bien ça le problème. On n'est jamais sûr de rien... C'est un voisin qui m'a tuée. »
    Susie est au Ciel, et pourtant son aventure ne fait que commencer...


    Critique :
    C'est un roman que je croisais sans arrêt sur les blogs et dont le titre m'a plu, alors quand je l'ai aperçu à la bibliothèque je me suis laissée tenter.
    L'idée est très originale ! La narratrice est Susie, une enfant assassinée qui raconte son histoire et celle de sa famille depuis le paradis. Elle utilise des mots qui saisissent et nous donnent de la compassion pour cette famille dévastée.
    L'auteur réussit à montrer la longue descente des proches de Susie avec leurs courages et leurs faiblesses puis le pénible retour au quotidien. On sent toujours la profonde cicatrice des personnages. L'auteur a crée des personnages vivants et crédibles dans leur chagrin. Ce qui est plus difficile à croire, c'est le paradis selon Susie. C'est un gros risque que d'en donner une description et des détails. Je doute que personne n'en ai la même perception. Personnellement j'ai trouvé les passages s'y rapportant un peu pénible à lire. En fait, le roman en lui-même est assez difficile à suivre. L'écriture est hachée et ce n'est pas évident de suivre le fil. J'ai dû reprendre plusieurs fois des passages pour être sûr d'avoir compris. Le roman n'est pas terre-à-terre d'ailleurs. Il se passe beaucoup de choses inexplicables et surnaturelles. C'est ce qui rend l'esprit de Susie si présent. J'aurais bien aimé en connaître davantage sur le tueur, tenter de comprendre sa psychologie. L'intrigue n'est pas centrée là-dessus.
    Bref, un bon roman avec des personnages plein d'émotion mais qui ne se lit pas d'une traite.


    La phrase de la fin :
    "Je vous souhaite à tous une longue vie de bonheur."

    B.


  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Mars 2012 à 14:58

    Il est dans ma PAL... Et il commence à se couvrir de poussière... Il faudrait que je le déterre un de ces jours ! =)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :