• Delphine De Vigan, No et moi

    Delphine De Vigan, No et moi

    287 pages

    Résumé :
    Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies.
    Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle.
    No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. No, privée d’amour, rebelle, sauvage.
    No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
    Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.


    Critique :
    Cela faisait très longtemps que j'attendais de lire ce livre ! C'est maintenant chose faite et je suis totalement sous le charme de la plume de Delphine De Vigan (je lis Rien ne s'oppose à la nuit qui lui aussi m'a tout de suite embarqué).
    Elle a une écriture légère, douce et qui retranscrit autant la tristesse que la joie. J'ai ressenti mille émotions lors de cette lecture. Elle a une façon de raconter les choses qui fait que c'est impossible de ne pas aimer ce roman.
    En plus de ça, l'histoire est juste magnifique. Lou est un personnage admirable et tellement généreux. Elle cherche à rendre le monde un peu meilleur. Elle se bat pour ses idées et est prête à affronter les autres pour cela. No est un personnage plus mystérieux, plus nuancé. On sent son désarroi, sa peine et la lutte qu'elle doit mener contre elle-même et l'injustice de sa vie. Les personnages évoluent au fil des pages mais gardent leur passé comme bagage.
    C'est un récit qui m'a beaucoup touché et qui raconte des choses sur un milieu qu'on ne connait pas et qu'on n'a pas l'habitude de cotoyer. Il est vivant et bouleversant. Tout n'est jamais tout rose ou tout noir.  C'est vraiment un livre à lire !


    La phrase de la fin :
    "Alors j'ai compris que, parmi les question que je me pose, le sens de rotation de la langue n'est pas la plus importante."

    B.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :