• Emmanuel Carrère, L'Adversaire

    Emmanuel Carrère, L'Adversaire

    222 pages

    Résumé :
    Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L'enquête a révélé qu'il n'était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu'il n'était rien d'autre. Il mentait depuis dix-huit ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Près d'être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Je suis entré en relation avec lui, j'ai assisté à son procès. J'ai essayé de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d'imposture et d'absence. D'imaginer ce qui tournait dans sa tête au long des heures vides, sans projet ni témoin, qu'il était supposé passer à son travail et passait en réalité sur des parkings d'autoroute ou dans les forêts du jura. De comprendre, enfin, ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m'a touché de si près et touche, je crois, chacun d'entre nous.


    Critique :
    J'ai découvert Emmanuel Carrère lors du match littéraire de la rentrée 2011 du site PriceMinister. J'ai appris qu'un de ses plus grand succès est L'Adversaire et depuis je voulais le lire.
    J'ai d'abord eu l'occasion de voir le film, très poignant ! Il est un peu long par moment mais à la fin on en ressort secoué.
    Le livre donne un peu le même effet mais il est plus compatissant envers Jean-Claude Romand.
    C'est vrai qu'on se demande comment sa famille, ses amis, même un inconnu rencontré au coin d'une rue n'ont pas su se rendre compte des mensonges mais surtout du vide de cet homme. Ca laisse bouche bée...
    Carrère tente d'expliquer pourquoi et comment il en est arrivé là. D'où est parti le premier mensonge et comment les autres ont suivi. C'est un cercle infernal et plus Jean-Claude Romand s'y enfonce, plus il lui est impossible de s'y échapper.
    Carrère a mener une véritable enquête pour écrire ce livre et il nous montre chaque étape de son parcours pour savoir ce qui s'est réellement passé. Il nous dit ses difficultés, ses peurs et son incompréhension. Il va prendre contact avec Romand et échanger plusieurs courriers.
    Pourquoi cet homme a finalement un jour craqué et détruit toute sa famille ? Même en ayant lu ce livre qui apporte quelques réponses, on reste dans un état de stupéfaction.
    C'est une histoire vraiment étonnante et dramatique, et Carrère a réussit le pari d'en faire un livre très humain.


    La phrase de la fin :
    "J'ai pensé qu'écrire cette histoire ne pouvait être qu'un crime ou une prière."

    B.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :