• Fred Uhlman, L'ami retrouvé

    Fred Uhlman, L'ami retrouvé

    122 pages

    Résumé :
    « Je ne puis me rappeler exactement le jour où je décidai qu'il fallait que Conrad devînt mon ami, mais je ne doutais pas qu'il le deviendrait. Jusqu'à son arrivée, j'avais été sans ami. Il n'y avait pas, dans ma classe, un seul garçon qui répondît à mon romanesque idéal de l'amitié, pas un seul que j'admirais réellement, pour qui j'aurais volontiers donné ma vie et qui eût compris mon exigence d'une confiance, d'une abnégation et d'un loyalisme absolus. »


    Critique :
    J’en entends tellement parler de ce livre qu’il a bien fallu que je le lise ! Je m’attendais à plus de pages, je l’ai fini très rapidement.

    Je n’ai pas pu m’empêcher de faire tout de suite le rapprochement avec La cicatrice de Lowery. Les duo d’ami se ressemblent tellement ! Ils ont la même notion d’amitié forte et unique, la même jalousie. Dans les deux cas, un des deux ami reste inaccessible à l’autre et l’histoire se termine par un drame. Et pourtant ces deux romans ne se situent pas du tout dans le même contexte ! L’ami retrouvé se situe durant la seconde Guerre Mondiale mais j’ai accroché tout de suite et n’ai pas trouvé de longueur, contrairement à la plupart des récits sur cette époque que je lis.

    Il n’y a pas grand chose à dire sur ce tout petit roman, mis à part qu’il est simple et intéressant à lire. Je ne vois pas trop pourquoi il a tel succès, si ce n’est qu’il est accessible à tous.


    La phrase de la fin :
    "Exécuté."

    B.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :