• Mary O'Hara, Le fils de Flicka

    Mary O'Hara, Le fils de Flicka

    384 pages

    Résumé :
    Flicka, la pouliche sauvage que le jeune Ken a réussi à apprivoiser, vient de donner naissance à un étonnant poulain blanc. Un futur champion ? Ses performances pourraient alors sauver le ranch de la ruine. Mais Thunderhead, l'indomptable, désarçonne son jockey dès sa première course... La suite de Mon ami Flicka, la suite d'une merveilleuse histoire d'amitié.


    Critique :
    J'ai eu du mal à me mettre dans le roman. C'est écrit assez petit, ça abime les yeux et fatigue. C'est dommage on doit faire des pauses plus souvent. Donc si ce roman vous tente, je vous conseille une autre édition. L'auteur débute de suite par des descriptions de paysages, ça n'entraine pas dans le rythme de la lecture. Mais passé les premiers chapitres, ce livre nous embarque totalement ! J'ai juste adoré. Je me suis retrouvé dans le ranch avec ses personnes et ses animaux. Autant les premières descriptions sont assez pénibles, autant celles qui suivent sont magnifiques ! Ce roman donne des frissons. C'est une belle histoire avec de très bonnes morales.
    On suit donc Thunderhead (si c'est pas un nom sublime !), fils de Flicka, avec son jeune dresseur Ken ; on suit également sa mère et son père, se battant pour sauver le ranch. Le personnage de la mère est génial et admirable. Le roman ne s'essoufle donc pas du tout, comme la plupart dans le même genre, avec une histoire basée uniquement sur des chevaux.
    Je n'ai qu'un seul regret après avoir lu ce livre, c'est de ne pas pouvoir rentrer dans les pages pour découvrir ces paysages de paradis !


    La phrase de la fin :
    "Finalement, il remonta dans le ciel et son cri dur et isolé : "Kark ! Kark ! Kark !" fut emporté par les ondes à travers la vallée jusqu'aux flancs des montagnes où ses derniers échos se brisèrent en un murmure imperceptible."


    Adaptation Cinématographique :
    Elle date de 1945. Je me suis dit que cela devait être sympa de regarder un vieux film. Effectivement j'ai passé un bon moment. Chaque petites péripéties est accompagnée d'une musique tragique, ce qui rend la scène très drôle ! Je regrette un peu que le film ne respecte pas tellement le roman.
    C'est donc un bon moment, un peu nostalgique, même si on est soulagé quand "The End" fait son apparition !

    B.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Avril 2012 à 14:48

    Je l'ai lu quand j'étais plus jeune :)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :