• Morris Gleitzman, Boy overboard

    Morris Gleitzman, Boy overboard

    Titre français : pas traduit

    Résumé :
    Jamal and Bibi have a dream. To lead Australia to soccer glory in the next World Cup. But first they must face landmines, pirates, storms and assassins.

    Can Jamal and his family survive their incredible journey and get to Australia ? Sometimes, to save the people you love, you have to go overboard.


    Critique :
    Great, great, great ! Cet auteur est fabuleux ! Le gros point fort de ses romans et ce qui en fait sa "patte" c'est qu'il arrive à se mettre à la perfection dans la peau de ses personnages. Il joue sur les perceptions adulte/enfant qu'ils ont du monde qui les entoure. C'est terriblement touchant et drôle.

    On retrouve ce schéma dans ce livre. On a l’opposition du regard des parents versus celui des enfants. Les enfants sont innocents et naïfs. Ils s'imaginent toujours des histoires alors que la réalité est beaucoup plus dramatique. C'est pourquoi les romans de Gleitzman sont géniaux. Ils peuvent être lu par des enfants et des adultes et être dévorés par les deux !

    Ce récit retrace le périple de Jamal et Bibi vivant en Afghanistan et obligés de fuir vers l'Australie. Les parents sont des gens hors-norme et simples à la fois. Ils défient les règles édictées par leur pays pour suivre ce qui leur semble juste. Les enfants sont fous de football et leur univers ne tourne qu'autour de ça.

    C'est également un récit terrible qui nous rappelle la dure réalité des immigrés, non seulement obligés de quitter leur terre natale mais en plus bien souvent humiliés, dépouillés, sans jamais être sûr d'atteindre enfin un endroit sûr. Belle leçon de courage !

    B.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :