• Ray Bradbury, Fahrenheit 451

    Ray Bradbury, Fahrenheit 451
    215 pages

    Résumé :
    451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.


    Critique :
    Depuis le temps que je veux le lire celui-là ! Enfin j'y suis arrivée. Mais finalement j'ai été plutôt déçu. J'ai eu du mal à accrocher au début. Ma lecture n'était pas fluide. J'ai quand même bien aimé sur la fin. L'idée d'un monde rejetant la culture est assez spéciale. Je le conseillerais pas spécialement.


    La phrase de la fin :
    "Quand nous atteindrons la ville."


    Merci à bibliotheque-d-aurore pour ce livre.
    B.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :