• René Barjavel, Les chemins de Katmandou

    René Barjavel, Les chemins de Katmandou

    374 pages

    Résumé :
    De tous les coins de la terre, des garçons et des filles se mettent en marche vers Katmandou, la ville qui dresse ses deux mille temples au pied de l'Himalaya, à la frontière du Tibet. Que vont-ils y chercher ? L'illusion d'un Dieu plus proche ? La liberté de vivre comme ils veulent et de fumer
    " l'herbe " sans crainte de la police ? Pour la plupart d'entre eux c'est un voyage vers leur propre destruction... Jane et Olivier ont pris chacun un des " chemins " de Katmandou, peut-être parce qu'ils avaient été blessés dans leurs rapports avec leurs parents. Ces chemins commencent parmi nous et sans que vous vous en doutiez, l'un d'eux commence peut-être chez vous !


    Critique :
    Et bien dis donc ! Quel roman ! Je commence à cerner le style de Barjavel...

    Je voulais lire ce roman depuis longtemps. Le sujet m'intéressait beaucoup. Les hippies ont un mode de vie qui m'intrigue : le refus de vivre dans une société de consommation, prendre son temps, toujours rechercher plus de liberté... Je pensais lire un roman qui allait promouvoir cette façon de pensée. Je vous arrête tout de suite si vous pensez comme moi ! On se prend une énorme claque...

    Le roman démarre sur les barricades de mai 68. L'ambiance est aux manifestations, à la rebellion. On commence à suivre plusieurs personnages qui vont se croiser par la suite. Ils ont tous eu une vie difficile et vécu des évènements marquants. Dès le début on se prend de pitié pour eux.
    Par la suite ils vont tous se retrouver à Katmandou mais pour des raisons différentes.
    Olivier et Jane vont se rencontrer et tomber amoureux seulement ce ne sera pas une jolie histoire à l'eau de rose... Tout est tragique !

    Les personnages ont beaucoup de défauts et Barjavel les met en valeur. Olivier est impulsif (il a tué ou blessé pas mal de personnes quand même...) et Jane est une accro. L'auteur nous montre la spirale de la drogue et comment elle peut détruire non seulement ceux qui la consomme mais également ceux qui côtoient ces personnes ! Ca m'a mise mal à l'aise et je ne parle même pas de la fin qui m'a scotchée de dégout.

    Pour autant j'ai aimé ce roman. Le style de Barjavel me plait énormément et l'histoire, malgré son pessimisme, m'a conquise.

    Je relirai un Barjavel très prochainement !

     B.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :