• Voltaire, Candide

    Voltaire, Candide
    254 pages

    Résumé :
    Candide vivait paisible et innocent chez le baron de Thunder-ten-tronckh, en Westphalie. Dans son château, le précepteur Pangloss, représentation de Gottfried Leibniz, professait un optimisme béat. Candide partageait cette plénitude d'autant plus qu'il était amoureux de Cunégonde, fille du baron. Un jour, ce même baron surprend leurs amours et chasse Candide à coups de pied "dans le derrière". Son existence ne sera plus qu'une suite de malheurs.


    Critique :
    J'ai pas vraiment accroché, dommage pour un classique. C'est peut-être le genre de l'utopie qui m'a déplu plus que l'écriture. Bon c'est sûr que si on creuse derrière il y a pas mal de choses à en tirer.
    En fait j'ai eu du mal avec l'histoire : les personnages meurent mais réapparaissent. Je ne regrette quand même pas de l'avoir lu parce que j'estime qu'il faut l'avoir lu mais ce n'est pas un bouquin que je relirais avec plaisir.


    La phrase de la fin :
    "- Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin."

    B.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Février 2012 à 12:16

    Je n'ai jamais réussi à le finir ^^



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :